Les couleurs en digital painting - Synthèse participative

Découvrez les ressources de la communauté et venez partager les vôtres
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ozmalight
Tank
Tank
Messages : 363
Enregistré le : mar. 29 nov. 2011 17:59
Tablette : Wacom bamboo
Contact :

Les couleurs en digital painting - Synthèse participative

Message par Ozmalight » ven. 31 oct. 2014 17:34

Démarche du sujet pour ceux qui voudraient participer:
Je n'ai pas la prétention de réaliser seul une synthèse alors que je me manque de connaissances sur le sujet, votre participation est la bienvenue. Voilà comment on pourrait s’organiser : Il s’agit d’une synthèse de plusieurs documents qui vise à centraliser l’information, la réduire et la rendre plus accessible (je mets une webographie à la fin, en respectant les citations des auteurs, parfois je modifie afin de raccourcir ou de clarifier. Cette webographie servira également à savoir si quelqu'un a déjà apporté la même source que vous vous apprêtez à donner...hi hi). Pour ne prendre qu’un exemple, l’harmonie des couleurs est expliquée un peu partout, parfois avec des mots différents, dans des langues différentes, imaginez alors un novice ou même simplement quelqu’un qui entreprendrait d’apprendre sur la couleur lire quatre fois la même chose avec des termes différents…à la fin il pourra se demander « euh, qui a raison, est-ce que cette règle vaut tout le temps ou juste sous certaines conditions ? ». L'embêtant également c'est qu'on ne trouve pas TOUT au même endroit...hélas.

Cette synthèse propose donc de centraliser l’information par pallier progressif. Du basique au plus subtil. Par exemple, s’attarder sur la dominante/tonique sans s’attarder sur l’harmonie des couleurs, c’est louper une marche qui peut être fatale.

Bien plus qu’une synthèse théorique, il s’agira de proposer des techniques/approches pour mettre en couleurs ses illustrations. Il s’agira surtout de mettre en évidence les astuces et les problèmes liés à chacune de ces approches (ex : le niveau de gris).

Pour ceux qui souhaitent participer (et vous êtes déjà nombreux indirectement puisqu’en conseillant sur les sujets des autres, bien souvent vous donnez des astuces subtiles qui ne sont expliquées nulle part ailleurs) il suffit de poster dans ce sujet la source/ ou la modification que vous souhaitez apporter. Ensuite on rajoute l’information à la synthèse qui restera toujours en première page (pour que chacun tombe directement dessus sans faire les 12 pages du sujet).

Voici un plan arbitraire, modifiable si besoin. Si vous ne comprenez pas quelque chose dans la synthèse, expliquez quoi, de sorte que celui qui sait puisse apporter un élément à la synthèse. S’il vous semble qu’il manque un élément autour du sujet des couleurs en digital painting (on évitera ce qui touche au tradi, comme les mélanges de pigments, les huiles, etc) et que vous avez des sources/ou une expérience à partager, de même, participez. Au détour d’une vidéo parfois, l’auteur balance un petit conseil, une technique; un texte histo traite d'une technique utilisable en numérique, hop, on la sort et on la greffe à ce qu’on sait déjà.

Pour le moment c’est assez sommaire, petit à petit la synthèse s’affinera, le temps que j’organise un peu les pavés, etc.
Le PDF de la synthèse en cours: https://digitaldrawarchaeology.files.wo ... inting.pdf

Note pour le lecteur :
Toujours garder près de vous cette roue chromatique, sans quoi tout ce qui va suivre semblera abstrait et difficile à remémorer:
http://designspartan.com/wp-content/upl ... roides.jpg

Egalement, si vous n'êtes pas familiers avec les "valeurs", passer à la couleur risque de ne pas vous aider. Un petit PDF d'Henri Daubrez pour vous remettre dans le bain, p.21 sur les valeurs:
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=& ... 9006,d.d2s

Et une vidéo d'Asahi sur les valeurs: http://fr.livingtuts.com/photoshop/digi ... t-valeurs/


Sommaire (en cours):

- Terminologie : couleurs, teintes, valeurs/luminosité, saturation, tons
- De la terminologie aux interfaces sur Photoshop (affichage TSL, carré chromatique, RVB, painterswheel) si vous connaissez d'autres logiciels, partagez (corel, SAI, etc)
- La roue chromatique
- L’harmonie des couleurs
- Relativité des couleurs

- Choix d'une palette de couleurs
- Dominante/tonique et le grain de beauté
- Choix d'une palette (d'après CUBEBRUSH.com).
- Jouer avec les complémentaires (d'après Marco Bucci)

- Technique au niveau de gris
- la couleur de la peau



- Terminologie - l'indispensable

Se situer sur le carré chromatique: teinte, saturation, luminosité
La teinte : "c’est le type de couleur ou tonalité chromatique (comme rouge, bleu, jaune…), la valeur varie entre 0 et 360, mais est parfois normalisée en 0–100 %. Ne pas confondre la “teinte” (la couleur) et le “ton” d’une couleur qui considère celle-ci du point de vue de son intensité lumineuse (valeur) et de son degré de saturation." On peut souvent lire aussi que la teinte c'est la couleur+ l'ajout de blanc.
La teinte.png
La teinte.png (73.59 Kio) Vu 2572 fois
La saturation : "c’est la pureté de la couleur, plus la pureté augmente plus la couleur est vive. Plus la saturation baisse plus la couleur est fade et se rapproche du gris. Une couleur est désaturée si elle contient plus ou moins de gris neutre ou de sa couleur complémentaire. La saturation varie entre 0 et 100 %."
La luminosité ": c’est la quantité de lumière transmise par la surface. Plus la valeur augmente, plus la couleur est franche. Plus la valeur diminue, plus la couleur s’assombrit jusqu’au noir. Elle varie entre 0 et 100%. A noter que deux couleurs pures différentes n’ont pas la même clarté. Le jaune est la couleur la plus clair du cercle chromatique et le violet la plus sombre."

Carré chromatique:
Image

Au-delà de ce carré, les auteurs emploient d'autres termes, parfois les mêmes pour dire des choses plus subtiles. Vous lirez très souvent que la teinte c'est une couleur + du blanc, le ton une couleur + du gris, une nuance (ou ombre) une couleur + du noir.
ton, teinte, ombre.png
ton, teinte, ombre.png (109.51 Kio) Vu 2571 fois
L'essentiel est de bien retenir les trois premières définitions (teinte, saturation, lumière) et à quoi elles font référence sur le carré chromatique.

- Les interfaces/sélecteurs de couleurs sur Photoshop (en cours)

Teinte, saturation, luminosité, ok, mais comment faire en pratique pour choisir sa teinte, la saturer/désaturer, ajouter de la lumière, l'assombrir ? Plusieurs sélecteurs de couleurs vous sont proposés avec plusieurs indications numériques pour vous faciliter la vie. Le choix est une question d'habitude.

Le modèle TSV (teinte, saturation, valeur) improprement appelé TSL(teinte, saturation, luminosité) sur Photoshop et Gimp:
Interface TSV.png
Interface TSV.png (142.24 Kio) Vu 2545 fois
"Ce modèle ne définit pas clairement la luminosité, qui s'exprime en deux étapes : la valeur du noir vers la couleur, puis la saturation de la couleur vers le blanc."

En vous basant sur cette grille et en utilisant la pipette depuis le sélecteur TSV:
La teinte.png
La teinte.png (73.59 Kio) Vu 2572 fois
Vous constaterez que la case "lumineux" se trouve sur le modèle TSV avec une valeur L à 100%, et assez désaturé. Or la case "vif,saturé, franc" avec la pipette est également avec une valeur L à 100%. Laquelle a le plus de côté "lumineux" puisqu'à priori L est à 100% dans les deux cas ? Il faut en fait distinguer "luminosité" et les notions perceptives de ce qui peut sembler "lumineux".

Un autre interface que vous pourriez avoir du modèle TSV:
Interface TSV autre.png
Interface TSV autre.png (6.27 Kio) Vu 2545 fois
Plus de détails: http://www.profil-couleur.com/ec/103-modele-tsv.php

Le modèle TSL

Image

"Le modèle TSL (acronyme de Teinte, Saturation, Luminosité) est le plus intuitif de tous les modèles colorimétriques que nous étudierons. Il est basé sur le ressenti de la perception humaine d'où son nom de modèle perceptuel." "Le TSL est basé sur un cercle chromatique qui a l'avantage de présenter les teintes complémentaires face à face et dans l'ordre logique des couleurs spectrales." "L'avantage majeur du modèle TSL est de séparer clairement la composante luminosité des composantes chromatiques. Teintes et saturation sont sur un même plan en conformité avec la sensation colorée de l'œil et la luminosité quant à elle, est placée sur un axe perpendiculaire."

ATTENTION: Les complémentaires de la roue TSL de Photoshop sont différentes de la roue chromatique traditionnelle:

Le vert et le rouge sont à priori complémentaires (voir plus loin "l'harmonie des couleurs)...et devraient donc s'opposer diamétralement sur la roue...ou pas.
"Dans une synthèse soustractive parfaite, le rouge, obtenu par le mélange égal de jaune et de magenta, serait la complémentaire du cyan, troisième couleur primaire de la synthèse négative des couleurs. Dans la synthèse soustractive réelle, il n'en va pas tout-à-fait ainsi. Les imperfections des colorants font varier quelque peu la chromaticité avec la densité."
Complémentaires, ou pas.png
Complémentaires, ou pas.png (336.4 Kio) Vu 2544 fois
Quelles complémentaires choisir ?:
Je vous renvoie pour cette question à un excellent article. On peut comprendre la pertinence des complémentaires à la fois comme une construction symbolique au cours de l'histoire (l'esthétique subjective d'une époque, les symboles autour des couleurs, etc), mais aussi de lois physiques (la manière dont on obtient, par différents moyens, des couleurs complémentaires. Par exemple pour Bouffon au 17e, un phénomène physique de l'œil permet de voir (après longue fixation) légèrement du vert autour d'un carré rouge sur fond blanc; ou encore les mélanges des pigments, ainsi que les résultats physiques de la lumière; la vision colorée d'un point de vue neuronal indique aussi que les complémentaires de la roue traditionnelle existe).
Pour la nouvelle roue chromatique (qui oppose le rouge au cyan), l'opposition chaud/froid est maintenu d'un point de vue symbolique/esthétique, et d'un point de vue plus physique ces complémentaires sont justifiées.
Votre choix dépendra donc d'une certaine subjectivité. Chercher dans la roue chromatique traditionnelle, ou construire des nouveaux codes graphiques avec la nouvelle roue. Dans le doute, ce site permet de choper des complémentaires facilement: http://paletton.com/#uid=23i0u0kXrUlpRV1zWWNWUvXVnoP

Un article sur l'historique des roues chromatiques: http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... _47_3_1212

Installer une roue TSL gratuite sur photoshop:
http://nerdchallenge.com/lenwhite/LenWh ... S4%2B.html

Plus de détails: http://www.profil-couleur.com/ec/102-es ... ur-tsl.php

- La roue chromatique traditionnelle (à compléter)

Les emplacements des teintes sur la roue chromatique traditionnelle n'est pas anodin (voir article plus haut sur les complémentaires), bien les connaître permet d'appréhender plus facilement l'harmonie des couleurs exposée par la suite. Il existe plusieurs formes de roues, mais notez qu'en général, elles se divisent en deux parties, 6 teintes chaudes, 6 teintes froides (regardez la roue affichée en haut du sujet, si vous avez oublié où se trouve la coupure).

Image

- L'harmonie des couleurs (à peaufiner)

Théorie (bientôt)

Les combinaisons:

Le monochrome (ou camaieu) : « L’accord monochromatique est le plus simple à utiliser : cet accord utilise plusieurs tons de la même et unique couleur. Il n’y a alors que les valeurs et la saturation qui changent pour guider l’œil du spectateur. »

Image

L’harmonie d’analogies (ne pas confondre avec le monochrome.) :
« L'agencement de couleurs analogues s'effectue à partir de divers tons ou nuances d'une même couleur (monochrome), ou d'un ensemble de teintes voisines sur le cercle chromatique. « Les couleurs sont comprises entre 3 et 4 couleurs jointives. »
De telles associations favorisent toujours l'unité et l'harmonie dans une composition, en plus d'être reposantes à contempler. »

Image

L’harmonie des couleurs contrastées :
« Ce type d'association réunit toujours des teintes chaudes et froides, permettant ainsi des compositions plus dynamiques et plus variées. » :

Image

« Harmonie de complémentaires à 2 tons (flèche rose sur la figure) réunit 2 couleurs opposées qui contrastent alors fortement.

Harmonie de complémentaires à 3 tons (triangle bleu pâle) associe une couleur avec les 2 couleurs adjacentes à sa complémentaire.

Harmonie à 3 tons (triangle blanc) réunit 3 couleurs formant un triangle équilatéral sur le cercle chromatique.

Harmonie à 4 tons (rectangle jaune) associe 4 couleurs formant un rectangle sur le cercle chromatique. »

Color Scheme Designer :
« Voici un site internet qui vous permettra de bien comprendre les différentes combinaisons des couleurs :

http://paletton.com/#uid=c4J1V0m3a0kiRk ... qUbXeN568u

En haut de la page à gauche, vous avec Mono les couleurs associés avec une seule couleur. Ensuite, Complément pour trouver la complémentaire. Triad vous aidera avec le fameux triangle pour l'harmonie entre trois couleurs et ainsi de suite. »

D'autres sites pour créer des palettes de couleurs: http://css.4design.tl/choisir-sa-palette-de-couleur

Enfin un petit jeu pour vous exercer à reconnaître des teintes en fonction de plusieurs paramètres: http://color.method.ac/

Relativité des couleurs

- Température des couleurs

"La température d’une couleur est une notion difficile à assimiler car elle est subtile et tout relative. Le principe général veut que les couleurs à températures élevées et dites chaudes soient les tons rouge, orangés, jaunes, … et les couleurs à tempéra- tures basses, ou dites froides soient le bleu, le violet, le vert,… Pourtant dans la réalité cette perception est toute relative et une couleur chaude peut être perçue comme froide à cause des couleurs environnantes. Cette notion de température ne peut être isolée et doit être considérée dans le bon contexte."
température couleur.png
température couleur.png (10.26 Kio) Vu 2501 fois
- La distance d'une couleur

"Dans une image, certaines couleurs ont tendances à nous sembler être à l’avant plan ou à l’arrière plan, ce phénomène se nomme la distance de cou- leur. Les couleurs chaudes donnent l’impression de se trouver à l’avant alors que les froides semblent être à l’arrière. De plus, les couleurs froides sembleront d’autant plus au fond que leurs bords sont flous."
distance couleur.png
distance couleur.png (16.08 Kio) Vu 2501 fois
- Le poids d'une couleur

"Les couleurs ont un poids visuel, c’est-à-dire qu’elles donneront une impression de poids supérieure si elles sont plus foncées, et à l’inverse une couleur claire semblera plus légère. Cette caractéristique permettra à l’artiste de garder un certain équilibre dans l’image et de donner une ambiance, car si une couleur sombre exprime la solidité et la force, une couleur plus claire exprime la délicatesse ainsi que la légèreté."
poids couleurs.png
poids couleurs.png (8.18 Kio) Vu 2501 fois
- Le contraste simultané

"La théorie du contraste simultané veut que deux couleurs placées l’une à côté de l’autre mettent en exergue leurs différences. Ainsi un carré orange placé dans un rouge de même intensité semblera plus jaune que ce même carré placé dans un environnement jaune cette fois.
Cette théorie est également valable pour du gris par exemple. Si le carré jaune était remplacé par un gris, notre perception du gris serait également influencée et il nous semblerait légèrement teinté de la couleur de son environnement."

Image

- Le contraste de couleur

"Quand vous peignez il peut arriver que les couleurs que vous utilisez aient un comportement inattendu. C’est généralement à cause du contraste de cou- leur, ainsi si vous décidez de peindre dans une zone en dégradé, la zone que vous créez peut avoir un contraste complètement nul avec son environnement à un endroit ou un autre du dégradé, ainsi ses contours se fondent dans la cou- leur ainsi que finalement tout son sens. C’est pourquoi il faut absolument faire attention aux couleurs que vous utilisez en vue des couleurs qui seront peintes à l’intérieur et vice versa."

Image

- Choix d'une palette de couleurs (à restructurer, clarifier, compléter)

Dominante/tonique - le grain de beauté

Dominante/tonique :
« Il est conseillé d’utiliser une couleur en dominante et une couleur en tonique (à déterminer avec la théorie de l'harmonie des couleurs exposée plus haut). La couleur dominante est généralement atténuée et peu saturée mais plus présente tandis que la tonique a le rôle inverse (donc plus saturé et moins présente). »
Un exemple ici avec le rouge en tonique: http://designspartan.com/wp-content/upl ... nique2.jpg

Le grain de beauté (technique d'Aquasixio):
« Le grain de beauté : le grain de beauté va attirer le regard, il s’agit donc de le placer là où l’on souhaite attirer le regard.
1 – choisir une couleur
2- choisir sa complémentaire
3 – prendre les analogues de la complémentaires (donc 3 ou 2, grosso modo)»
Le grain de beauté peut être une complémentaire seule ou au côté de ses analogues, ou une analogue d’une complémentaire.
GB.png
GB.png (163.68 Kio) Vu 2606 fois
Ici par exemple, le grain de beauté est une complémentaire. Donc elle contraste bien avec la nuit violette et ses analogues.
GB2.png
GB2.png (173.6 Kio) Vu 2606 fois
En revanche ici, le grain de beauté est choisi parmi les analogues du rouge. Par conséquent le contraste est moins frappant mais ajoute malgré tout une touche assez fraiche et aide l’œil.

Le grain de beauté peut s’apparenter à la notion Dominante/tonique.

La différence entre le grain de beauté et la couleur tonique, c’est qu’on constate qu’avec le grain de beauté il n’est pas obligatoire de le rendre plus saturé, tandis que la tonique fonctionne justement sur ce contraste désaturé/saturé.

A priori la technique dominante/tonique peut s’utiliser avec 2 couleurs, voire plus. A l’inverse il est impossible d’avoir un grain de beauté avec seulement 2 couleurs puisque le principe, à ce que j’en ai compris, c’est justement d’attirer l’œil avec une troisième couleur.

Il est à noter également que la notion de dominante/tonique renvoie à un choix de composition et qu'il n'est pas nécessaire de la mettre en place avec deux couleurs complémentaires. Des couleurs analogues, ça fonctionne aussi. Voyez ci-dessous, l'œil s'oriente vers la lumière (luminosité + saturation). Le dosage de saturation dépend étroitement de l'ambiance que vous mettez en place. Voici quelques exemples:

http://th01.deviantart.net/fs70/PRE/f/2 ... 7n0whq.jpg
http://fc05.deviantart.net/fs71/f/2014/ ... 85leca.jpg
http://th01.deviantart.net/fs70/PRE/f/2 ... 7ejp3m.jpg

Par ailleurs, le fait de saturer le sujet et de désaturer autour renvoie à un phénomène physiologique: "l'œil distingue de moins en moins bien les couleurs lorsqu'on s'éloigne du centre de la vision." Ce phénomène a été par exemple utilisé pour Kuzco des studios Disney (allez voir quelques plans).

Image



Choix d'une palette de couleurs (d'après CUBEBRUSH.COM)

https://www.youtube.com/watch?v=6EL-ySlQIZY

Voici une autre méthode pour créer une palette de couleurs. Il fonctionne avec 1 couleur principale pure, 3 secondaires plus désaturées, et 3 accents qui seront exceptionnelles dans l'image. Pour les 3 couleurs secondaires, il part de 3 cases en niveau gris différents, puis avec la balance de couleurs détermine 1 couleur qui sera déclinée en 3 variantes (grâce aux 3 cases en niveau de gris). Pour les 3 accents (couleurs pures), pour la 1er il part de la couleur principale et en choisit une à proximité sur la roue; la 2, il part de la couleur de ses secondaires et l'illumine et la sature au max. La 3e, c'est random ?

Image

- Jouer avec les complémentaires et les analogues

Dans une vidéo proposée par Marco Bucci, on peut y observer l'utilisation de couleurs complémentaires ou analogues à petites touches dans toutes les zones de la peinture pour dynamiser et enrichir le visuel. En supposant qu'un mur soit vert et le ciel rouge, mettre des petites touches de rouge sur le mur, légèrement, de sorte que le mur ne soit pas totalement homogène au niveau des teintes. Cette technique est basée sur le phénomène d'image rémanente: "Si vous fixez un rond de couleur pendant un moment puis que vous portez votre regard vers une surface blanche, un rond de sa couleur complémentaire apparaitra à vous. Si le rond était bleu, alors c'est un rond orange qui apparaîtra sur la surface blanche." Jouer avec ce phénomène directement dans votre peinture peut être un atout, cela dépendra de vos intentions pour votre peinture.

https://www.youtube.com/watch?v=nINus0lYQjo

"En pratique, lorsqu'on ajoute une couleur à notre image, il arrive souvent d'avoir à équilibrer cet ajout, en créant des rappels de cette couleur à d'autres endroits de notre image. Cela peut être dans les ombres d'un objet, dans ses reflets, ou dans la couleur d'un autre élément. Ce principe est d'autant plus visible dans un style pointilliste comme ici avec la peinture "La calanque" de Signac. C'est le même principe avec d'autres styles de dessin."

Image


Technique au niveau de gris

Le principe de cette technique consiste à placer ses valeurs sur la toile en noir et blanc. Je renvoie de nouveau au PDF d'Henri Daubrez p.21 sur les valeurs:
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=& ... 9006,d.d2s

On peut y lire ceci "Afin de pouvoir représenter une ambiance au mieux, évitez autant que possible de trop équilibrer la quantité de valeurs claires avec la quantité de valeurs sombres. Une image qui serait divisée entre 50% de lumière et 50% de pénom-bre n’exprimera ni joie, ni tristesse car elle ne sera que désespérément équilibrée. La nature est imparfaite, les humains ainsi que leurs émotions en sont une excellente preuve, et par conséquent, la parfaite égalité est une chose qui manque à cet égard de naturel.
A ce titre, Si vous craignez de ne pas savoir comment équilibrer vos valeurs, considérez que votre image doit contenir 60% de tons moyens, pour 25% de tons clairs ou sombres (au choix), et pour terminer les 15% restants seront sombres si vos 25% sont clairs et vice versa."

Choisir ses valeurs agit sur votre composition donc. Apprendre à équilibrer ses valeurs en noir et blanc est un bon moyen de s'exercer. Cependant le passage à la couleur risque de poser quelques problèmes pour des raisons de perception mais aussi techniques.

La perception d'une part:
Image
"La courbe ci dessus (trait continu), représente (approximativement) la sensibilité de l'oeil aux couleurs du spectre. On y voit très bien la partie dominante sur les verts, jaunes et oranges, c'est pour cette raison que ces couleurs nous paraissent plus lumineuses. On y distingue aussi la perte de sensibilité aux extrémités, c'est à dire dans les violets et les bleus ainsi que dans les rouges.
La courbe en pointillés, représente (toujours très approximativement) la sensibilité d'un film N & B, les différences sont notables, plus grande sensibilité aux extrémités du spectre et plus faible vers le centre. En exemple, la plus haute sensibilité dans le bas du spectre se traduit bien souvent par des gris ternes, sans contraste, et des ciels nuageux assez fades; d'où la nécessité de filtrer."

Et technique d'autre part:
Image

En partant de carrés en niveau de gris et en y appliquant des teintes sur différents calques on constate que la "valeur" change. Par exemple sur un gris sombre, la valeur (axe vertical) va augmenter si on met du rouge pur en calque. On passe quasiment de 30% de luminosité à 70%, tandis que le jaune pur va très peu augmenter la valeur, de quelques 5% seulement. Avec d'autres calques, comme "incrustation", une valeur NB à 50% le rouge va être à une valeur de 100%.

Chercher ses valeurs en N&B est un bon exercice, mais du fait que la luminosité est perçue différemment selon les teintes et qu'en plus les valeurs changent techniquement sur votre calque: vous allez vous retrouver à bidouiller sur l'opacité pour ne pas vous retrouver avec des couleurs saturées à haute valeur contre des couleurs à moins haute valeur sur la base d'un % de gris égal. Du fait de bidouiller sur l'opacité, le résultat est souvent celui-ci: la peinture est terne et sans peps.

Si vous souhaitez garder cette technique en niveau de gris, plusieurs tutos conseillent de ne pas trop détailler ce premier jet en N&B et une fois les calques colorisés créés, sur un nouveau calque rectifier certaines couleurs/valeurs puis bidouiller ensuite avec des outils de densité, etc.

Un exemple ici: http://fr.livingtuts.com/photoshop/digi ... sa-survie/






Bientôt...:
- La couleur de la peau


Webographie :

http://discipline.free.fr/harmonie.htm

http://www.videoeffectsprod.fr/Apprenez ... FNaZxEtDIU

http://www.videoeffectsprod.fr/Creer-un ... FNhOREtDIU

http://www.sange.be/lart-de-melanger-les-couleurs-3/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cama%C3%AFeu_(peinture)

http://www.art-memoires.com/lmter/l3739 ... uanvrs.htm

http://www.theses.fr/2011AIX10119

http://www.cgarena.com/freestuff/tutori ... index.html

http://fr.livingtuts.com/photoshop/digi ... t-valeurs/

http://designspartan.com/tutoriels/guid ... -couleurs/

http://aquasixio.deviantart.com/art/Tut ... -345468329

http://www.profil-couleur.com/ec/102-es ... ur-tsl.php

https://cubebrush.com/video/color-theor ... FSu5xEtDIV

http://www.blog-couleur.com/?Qu-est-ce- ... luminosite

http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... _47_3_1212

http://css.4design.tl/choisir-sa-palette-de-couleur/

http://www.netpublic.fr/2011/07/introdu ... hargeable/

http://color.method.ac/

http://www.iconeoclaste.com/Glossaire/F ... iltres.htm

http://fr.livingtuts.com/photoshop/digi ... sa-survie/

http://fr.livingtuts.com/photoshop/digi ... t-valeurs/

http://openclassrooms.com/courses/appre ... on-humaine
Modifié en dernier par Ozmalight le jeu. 27 nov. 2014 10:02, modifié 61 fois.

Avatar de l’utilisateur
MT*
Nightdress óò
Nightdress óò
Messages : 766
Enregistré le : jeu. 25 avr. 2013 00:20
Tablette : Wacom Intuos 5 M

Re: Les couleurs - Synthèse participative

Message par MT* » ven. 31 oct. 2014 18:42

Ohwww... Ca me fait drolement plaisir que tu te lances la dedans ! Afin de participer a cette "bible" du Digital painting...
Je vais également essayer d'y participer, mais en ce qui concerne la colo, ce n'est pas mon élément, je n'en suis pas la... Les seules choses que je peux faire, c'est filer des refs que j'avais sous la main & tu les a deja reprises, cités...etc ::)

Ensuite j'aurai une question... Au départ, tu parles de la roue chromatique & notamment de la synthese soustractive... Pourquoi celle-ci en particulier ? Je sais que c'est elle qui est utilisée en imprimerie, mais généralement, sous PS, on utilise plutot des docs qui fonctionnent en RVB ( Rouge, Vert, Bleu => Couleurs primaires Synthèse Additive ) que en CMJ nan ?

Et sinon, ce qu'il faudrait faire & je veux bien m'en occuper, c'est de faire un PDF qui justement, correspond a ce post, parce que quand le site sera mort ( chose que je ne lui souhaite vraiment pas... ), ca sera mort, meme en ayant des marques pages, quand les sites se retierent c'est mort.
Jsuis du genre a etre très prudent la dessus, justement, je fais pas des copies de docs...ect ainsi les données peuvent continuer de "vivre".

Comme ca ne demande pas de connaissances particulieres, je veux bien m'en charger, j'ai l'habitude de faire ce genre de chose ^^'.

Sinon, c'est super, full love Ozma :o>o

Avatar de l’utilisateur
Ozmalight
Tank
Tank
Messages : 363
Enregistré le : mar. 29 nov. 2011 17:59
Tablette : Wacom bamboo
Contact :

Re: Les couleurs - Synthèse participative

Message par Ozmalight » ven. 31 oct. 2014 19:04

Ah merci pour le PDF. J'ai commencé sur un fichier word mais comme il est très très brouillon, le mieux c'est de fabriquer un PDF à partir de ce post.

Et bien vu pour cette histoire de RVB. J'sais pas trop pourquoi j'ai commencé par le modèle CMJ, je vais modifier ça de toute façon. J'ai posté avant de perdre ma connexion internet, donc c'était un peu à l'arrache disons. Y'a pas mal de trucs que je vais reformuler par la suite ::D

Edit: quelques mises à jour, déjà.
Modifié en dernier par Ozmalight le sam. 1 nov. 2014 09:17, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
MT*
Nightdress óò
Nightdress óò
Messages : 766
Enregistré le : jeu. 25 avr. 2013 00:20
Tablette : Wacom Intuos 5 M

Re: Les couleurs - Synthèse participative

Message par MT* » ven. 31 oct. 2014 19:27

D'accord, pas de soucis, je comprends.
C'était juste que comme en cours de physique-chimie, on voit les différents types de synthèses & que j'avais quelques souvenirs, j'ai voulu poser la question.

Et ouais t'en fais pas, ca me fait plaisir pour le PDF ::)
Bien entendu je reprendrai le contenu du post, comme ca, je serai sur que le contenu PDF sera identique a celui du post.

Avatar de l’utilisateur
MT*
Nightdress óò
Nightdress óò
Messages : 766
Enregistré le : jeu. 25 avr. 2013 00:20
Tablette : Wacom Intuos 5 M

Re: Les couleurs en digital painting - Synthèse participativ

Message par MT* » sam. 15 nov. 2014 23:24

Hey l'autre fois jsuis tombé sur ca :
Apprendre la COLO en s'amusant
Une sorte de jeu ludique afin d'apprendre les combinaisons de couleurs toussa...

Du coup j'ai pensé a ton post ::)
Je sais pas si cela te seras vraiment utile, en tout cas c'est toi qui verras.

Au pire, tu pourras l'ajouter dans la partie "divers" en fin du bouquin ^^"

Bonne soirée, et je contaste que ca prend de plus en plus forme, merci encore pour tout ce travail que tu accompli ::D

Avatar de l’utilisateur
Ozmalight
Tank
Tank
Messages : 363
Enregistré le : mar. 29 nov. 2011 17:59
Tablette : Wacom bamboo
Contact :

Re: Les couleurs en digital painting - Synthèse participativ

Message par Ozmalight » dim. 16 nov. 2014 17:23

Ah merci, c'est vraiment génial. je l'ai mis à la suite de l'harmonie des couleurs.
Je n'ai eu...que 7,5, comme quoi j'suis pas encore tout à fait au point sur la reconnaissance des teintes. ::D

Edit du 16/11/2014 - Une petite maj concernant la technique au niveau de gris (à la fin de la synthèse), j'ai essayé de trouver une explication aux problèmes de la colorisation. Si quelqu'un a trouvé un process qui permet de garder intacts les valeurs initiales et d'avoir des rendus moins "ternes", ce serait cool d'apporter cela à la synthèse.

Edit du 27/11/2014 - Un PDF en début de page, une partie sur l'ajout de couleurs complémentaires avec Marco Bucci.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités